La nourriture est ma langue d'amour

Bien me nourrir est la clé de mon coeur.

Photo par Kate Remmer sur Unsplash

Je n’ai pas lu The Five Love Languages, mais je suis presque sûr que tout ce qui touche à la nourriture n’en fait pas partie. Dans mon livre cependant, c’est en haut de la liste.

Tous mes souvenirs d'enfance préférés concernent la nourriture. J'aimais faire les courses, préparer le dîner avec ma mère ou préparer des biscuits pour la famille. Mon père et moi avions un lien spécial et nous avions des rituels réguliers liés à la nourriture.

Il n’y avait pas beaucoup de malbouffe permis dans la maison, mais chaque week-end, papa ramassait le journal du dimanche, accompagné d’un sac de Doritos. Ensemble, nous lisions le journal et partagions le sac de délices du fromage Nacho, rien que nous deux. C'était notre truc.

Papa et moi avons aussi fait de fréquents voyages à Dairy Queen. Je ne sais même pas si les autres membres de la famille ont été invités, car je me souviens toujours que ce n’était que nous deux. Nous aurions tous les deux un cornet de glace à la vanille, trempé dans du chocolat. Sucré.

De nombreuses années plus tard, après avoir obtenu mon diplôme universitaire et eu ma propre maison, mon père et moi avions toujours des déjeuners fréquents. Nous avons eu un dîner préféré et nous aurions tous les deux obtenu le sandwich Reuben. Vers la fin de sa vie, nous allions sortir pour une glace, ou pour son préféré, Old Country Buffet. Mec, mon père me manque.

Vous voyez, j’ai toujours associé la nourriture à l’amour et au bien-être, à une personne qui prend soin de moi et veut me voir heureuse. Ils disent: «Le cœur d’un homme passe par son estomac». Je dirais que la même chose est vraie pour cette femme.

Ma dernière relation a commencé sur la bonne voie. Nous nous sommes rencontrés en ligne, et généralement ces premières «dates» impliquent simplement un verre ou un café, mais celui-ci a conduit à un dîner. Lors de notre deuxième rendez-vous, il m'a apporté des chocolats et même des friandises pour mon chien! Pâmoison!

Il était pourtant un type de viande et de pommes de terre, avec un palais très limité. Il s'est avéré qu'il y avait très peu de restaurants avec lesquels il accepterait, et il était réticent à l'idée de partir ailleurs. Il ne mangeait pas de légumes et n’avait jamais mangé de salade de sa vie.

J'adore cuisiner, et lorsque j'ai suggéré un ou deux de mes plats préférés, y compris la meilleure lasagne de tous les temps, il était comme moi. Donc, je n'ai jamais vraiment cuisiné pour lui, sauf pour le petit-déjeuner, qu'il a approuvé.

Nous avons brièvement discuté d'emménager ensemble - acheter une maison. J'adorerais une cour avec un potager, mais j'ai ensuite réfléchi à la façon dont il n'apprécierait jamais rien de ce que j'ai grandi ou préparé à partir de la prime. Où est la joie en cela?

Oh, et j'ai payé beaucoup quand nous sommes sortis, même s'il a gagné deux fois plus d'argent. Ce n'est pas comment me faire sentir soigné. Je suis très généreux à bien des égards, alors ne payez que mon dîner. S'il vous plaît.

La relation a pris fin pour une multitude de raisons, mais le problème de la nourriture aurait toujours été un problème. Cela aurait été une vie de compromis - pour moi, principalement.

Vers la fin de cette relation, une amie me racontait comment son petit ami avait commencé à faire des expériences en fabriquant des skyrs et de la choucroute, et que leur cuisine était devenue un laboratoire. J'étais extrêmement jaloux. Appelez-moi bizarre, mais je pense que tout gars qui fait son propre skyr est sexy comme l'enfer. J'ai besoin d'un gars qui fait skyr.

J’ai besoin de quelqu'un qui veuille planifier des vacances dans les endroits où nous allons manger et qui n’a pas peur de manger dans une cabane au bord de la route en Jamaïque ou dans une voiturette dans une rue de New York.

À un moment donné dans mes aventures de rencontres en ligne, j'ai inclus dans mon profil: des points supplémentaires si vous connaissez la différence entre arrabiata et puttanesca (mes deux sauces de pâtes préférées). La plupart des gars ont juste fait des recherches sur Google (personne ne leur a répondu correctement), et puisque ce dernier se traduit par «à la manière d'une prostituée» - eh bien, il suffit de dire que je devais extraire cette ligne. Malheureusement, je n’ai pas trouvé mon compagnon rêveur en matière de gastronomie avec cette approche.

En tant que couple, vous passez beaucoup de temps à manger ou à trouver quoi et où manger. C’est la partie amusante d’être dans une relation pour moi. Explorer les joints troués, ou se rhabiller et aller dans un lieu chic, c’est bien. Et parfois, vous voulez juste manger de la glace au lit.

Ma plus longue relation a été avec un type similaire de fin gourmet, et je suis sûr que cela a beaucoup à voir avec la raison pour laquelle nous avons été ensemble si longtemps. Nous avons apprécié le shopping et la cuisine ensemble, ainsi que l'exploration de différents restaurants. Il était extrêmement généreux et serait toujours prêt à aller où que je sois suggéré. Nous avons bien voyagé ensemble et il ne craignait aucun type de cuisine.

Nous avons récemment reconnecté, plus vieux et plus sage. Notre amour de la nourriture nous a rapprochés pour quelques repas, jusqu’à présent - et c’est peut-être aussi notre amour les uns pour les autres. Le temps nous le dira.

"Je pense qu'une cuisine soignée est un amour, n'est-ce pas? La plus belle chose que vous puissiez cuisiner pour un de vos proches est celle d’une valentine aussi agréable que vous pourrez en donner. »~ Julia Child